Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

elle se présente


Pour en savoir plus sur marie,
suivez ce lien.

les trucs que je vends

30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 08:26
Suite de mes aventures sentimentales... imaginaires.

Dans un précédent article, je vous ai fait part de mes fantasmes pour trois de mes stagiaires en terminant sur un teasing à propos d'un certain Jacques.

J'ai rencontré ce Jacques dans le cadre de mon travail mais ce n'est pas un de mes collègues (ouf). On avait prévu de se voir pour mettre au point une animation autour d'un sujet très brûlant : les collectivités territoriales (avouez que ça en jette un max et que ça vous met d'emblée l'eau à la bouche ;-)).

Bref, on choisit une date, un horaire et un format d'intervention ; ça nous a pris 10 bonnes minutes.

Et puis du coup, vu qu'il semblait bien qu'on se plaisait et qu'on était sur la même longueur d'ondes, on s'est mis à discuter de nous, de ce qu'on pensait de la vie, et blablabla, blablabla. Total des courses, on a parlé une heure et demi non stop en nous trouvant un tas de points communs - même qu'il en a lâchement profité pour m'hypnotiser avec sa bouche dont je ne pouvais plus détacher mes yeux. Nous avons été interrompus par mon collègue de l'informatique qu'est venu s'interposer avec un thé à la menthe... Y'a pas idée.

Dans la discussion, il a appris que j'étais célibataire (comme ça en passant) et j'ai su qu'il avait eu une chérie qu'il n'avait plus.

Bon, je passe les détails parce que j'étais un peu sur un nuage jusqu'à vendredi dernier, jour où il devait venir animer cette fameuse séance sur les collectivités territoriales devant mes stagiaires (nan, pas LES stagaires aux billes bleues - snif, ils me manquent -, d'autres...).

L'animation terminée, on descend en bas de l'immeuble - histoire pour moi d'enfourcher mon vélo et pour lui de prendre sa voiture -  et tout ça en blablatant joyeusement (et il me faisait encore clairement du rentre-dedans).  Il regarde alors mon beau vélo et me dis : "Ben, dis donc, il n'est pas tout neuf !!" Ce à quoi, je lui réponds : "Ouais, je l'ai eu pour mes treize ans".

Et là, sa réponse a été :
"- Tiens ma chérie c'est pareil, son vélo a au moins 20 ans"
- ...

( ¨~¨ ), l'angoisse totale, j'en ai plus que marre de toutes ces chéries là !!!

Heureusement, je rebondis très vite (suis la fille bubblegum). J'ai donc rencontré Martin : 30 ans, yeux bruns, musicien, célbataire (de source sûre) mais méga timide paraît-il et J'AI MÊME PAS SON NUMERO !!! - des fois, je m'arracherais les cheveux tellement je suis berdine (féminin de berdin - terme de chez moi qui signifie "un peu con").

Vous avez compris que je ne vous parlerai pas de Martin tout de suite (je tease, je tease...).

(l'image en haut est un coeur de poulet)

Partager cet article

Repost 0
Published by marie sans importance - dans elle